Randonnée à la montage avec un chien : 9 questions à se poser

Nous allons pratiquer la randonnée avec notre jeune chien, quelles précautions devons-nous prendre ?

Pour toute randonnée pédestre, il faudra en premier lieu préparer les coussinets de votre
chien afin qu’ils résistent aux différents terrains rencontrés, à l’usure et aux échauffements.
Il existe des produits à appliquer une semaine avant le départ, puis au cours de la randonnée.

Il faudra prévoir une ration alimentaire 20% supérieure à la ration habituelle, sauf à vouloir faire maigrir son animal. Même si le chien n’est pas toujours en laisse, il faut en avoir une avec soi, notamment si l’on croise d’autres promeneurs, ou d’autres animaux.

Existe-t-il des contre indications pour emmener certains chiens, notamment âgés et/ou cardiaques ?

De manière générale, l’altitude est contre-indiquée pour les très vieux animaux ou les animaux insuffisants cardiaques. Si l’on ne peut éviter de les emmener, il faudra les sortir progressivement, et éviter
les efforts, du moins au début. Une visite vétérinaire avant le départ évitera bien des soucis sur place.

Avec les horaires décalés, dois-je aussi décaler les repas de mon animal ?

Le chien supporte aisément le jeûne, ainsi que le changement des horaires de prise
alimentaire. Les chats et les NAC vont eux plutôt effectuer de multiples petits repas par jour, sans horaires précis. Par contre, il ne faut pas varier la nature des aliments de son animal l’été, quitte à en emporter dans ses bagages !

Mon chien mange souvent des plantes, fruits ou bouts de bois, y a-t-il certaines plantes à surveiller en cette saison à la montagne ?

En cas d’ingestion de végétaux ou de fruits sauvages, le risque est essentiellement l’apparition de vomissements, parfois violents, ou plus rarement de diarrhées. Il existe cependant des plantes plus toxiques que d’autres (if, belladone, digitale, ….).

Comment protéger les coussinets de mon chien pour les randonnées (avant, pendant et après la balade) ?

Cela consiste à appliquer un spray tannant sur les coussinets 8 jours avant le départ, puis au cours de la randonnée. Ces produits sont disponibles en clinique vétérinaire, sans consultation.

On croise peu de personnes en montagne, que faire si mon chien se perd ?

Une simple clochette au collier peut permettre de localiser le chien s’il est dans un périmètre proche.
Sinon, légalement, tout animal doit être identifié par tatouage ou puce électronique, ce qui permet de retrouver le maître en cas de perte. Penser à vérifier sur la carte d’identification, avant le départ, que vos coordonnées (adresse et numéro de téléphone portable -) sont bien actualisées.

Enfin, il existe aujourd’hui des moyens de géo-localisation de son animal, grâce à un collier-GPS et un système d’abonnement. Parlez-en à votre vétérinaire qui saura vous conseiller.

Dois-je brosser ou laver mon animal après chaque randonnée ?

Le brossage, et non le lavage, est nécessaire après chaque randonnée. Il faut en plus retirer les débris végétaux qui s’accrochent aux poils, ainsi que les épillets qui peuvent se mettre entre les doigts ou dans les oreilles. On recherchera aussi les tiques que le chien aura pu attraper malgré les moyens de prévention utilisés. Enfin, on inspectera minutieusement les coussinets, à la recherche de fissures ou de plaies à soigner.

A-t-on le droit de se balader en montagne avec son chien non tenu en laisse ?

Tout d’abord le code rural, dans ses articles 213 et suivants, interdit la divagation des animaux domestiques. C’est à dire de laisser un animal sans surveillance, hors de portée de voix de son maître ou hors de vue de celui-ci. Bien souvent l’interdiction de la divagation est reprise par des arrêtés préfectoraux et municipaux.
Le code forestier (article L331-7 entre autre) prévoit des sanctions pour la présence d’animaux domestiques dans les bois, forêts, semis et plantations.

Enfin, les parcs nationaux ainsi que certaines réserves naturelles interdisent la présence des chiens sur leur territoire.

Mon animal peut-il se baigner dans l’eau glacée ?

A la différence de ce qui se passe chez l’homme, il n’y a pas de risque d’hydrocution
chez le chien. Il n’y a donc pas de précautions
particulières à prendre, hormis de bien sécher son chien en cas de baignade dans un lac ou torrent d’altitude.

Laisser un commentaire