Adopter un chien : Nos conseils pour le rendre heureux

Quelles que soient vos motivations, quelques conseils vous permettront de vous préparer au mieux à cet événement afin de réserver le meilleur accueil à votre nouveau compagnon et ainsi débuter une relation harmonieuse.

C’est décidé : vous allez accueillir votre premier chien et souhaitez tout faire pour qu’il s’intègre au mieux dans son nouveau foyer !

Pour commencer, si vous avez la possibilité de choisir le jour de sa venue, prévoyez de l’accueillir à l’aube d’un week-end ou pendant vos congés, de façon que la transition se fasse sans trop de heurts. Vous aurez du temps pour faire connaissance, votre présence bienveillante et votre calme rassurera Sultan, qui pourra se reposer sur vous.

UN COIN À LUI

Offrez-lui un coin avec une couverture ou un coussin, selon ses préférences, où il pourra se réfugier à sa guise, s’il en éprouve le besoin, et veillez à ne jamais l’y déranger. En effet, s’il n’est pas à l’aise avec les enfants ou les cris, par exemple, il est préférable qu’il ait une solution de repli où il se sente en sécurité pour lui éviter toute réaction de défense.

DE BONNES BASES POUR DÉBUTER UNE RELATION SAINE

Notez qu’il faudra au moins 3 à 6 mois avant que le toutou révèle sa personnalité. Parfois inhibé à son arrivé, le chien adulte nouvellement adopté prend souvent de l’assurance au fur et à mesure qu’il se sent mieux intégré dans la famille. Prévoyez donc le « coup » en lui apprenant les règles de votre maison dès le début, dans la bonne humeur.

A son arrivée, il est possible que votre chien s’attache à une personne de la famille, comme pour se rassurer. Profitez alors de son attention et sa réceptivité pour lui apprendre naturellement les bonnes manières que vous souhaitez qu’il acquière. Si vous ne souhaitez pas qu’il monte sur le canapé, détournez son attention au moment où il s’apprête à y grimper et mettez des cartons dessus quand vous n’êtes pas là pour surveiller.

En clair, anticipez ses actions de façon à ne pas avoir à les corriger et à entrer en confrontation.
De même, s’il vient vers vous spontanément, dites-lui « viens », lorsqu’il s’assoit ou se couche, dites « assis » ou « couché » de façon qu’il associe les mots aux comportements.

L’IMPORTANCE DE LA RÉCOMPENSE

Veillez à récompenser tous les bons comportements afin de le guider dans la bonne voie, à l’aide de ce qu’il aime le plus : la balle ou le jouet pour un chien joueur ou des morceaux de viande pour un chien gourmand.
Servez-vous de ses récompenses préférées à chaque fois que vous voulez obtenir quelque chose de votre ami canin, d’abord en les lui montrant, puis en les cachant lorsqu’il aura compris.
Une fois le chien devenu plus fiable, vous pourrez récompenser de façon aléatoire.
Vous obtiendrez ainsi un chien qui coopère avec entrain et avec qui il n’est pas utile de répéter les choses !

LA PROPRETÉ

Suivant son passé et son degré d’émotivité, il est possible que votre chien s’oublie dans votre maison. Pas de panique ! Sortez-le le plus souvent possible durant les premiers jours, de façon qu’il n’ait pas d’autre choix que de se soulager dehors, et récompensez-le à chaque fois qu’il fait ses besoins à l’extérieur.

Ne le corrigez pas lorsqu’il fait à l’intérieur, il n’a pas connaissance des nouvelles règles humaines en pratique chez vous et ce serait donc injuste pour lui. La patience et la constance sont les mots clés pour apprendre ou réapprendre à un chien à être « propre ».

LA SOLITUDE

La solitude est parfois difficile à gérer pour certains chiens. Pour aider votre compagnon, il convient de commencer par des absences très courtes (10 minutes) et d’en augmenter la durée très progressivement, si le chien se comporte bien.

A chacun de vos départs, que vous vous absentiez pour 5 mn ou pour quelques heures, comportez-vous toujours de la même manière, en lui disant simplement « à tout à l’heure » et en lui laissant des friandises qu’il adore, en vrac, ou dans un jouet creux. Cela lui permettra de s’occuper et de considérer vos départs d’une façon moins négative.

LES BALADES

De belles balades, en suivant des itinéraires variés, permettront à votre chien de se détendre et seront l’occasion de renforcer votre complicité.
Avant de détacher le chien, assurez-vous qu’il est attentif à vous, en utilisant une longe au préalable.
Le jeu et les friandises constitueront, là encore, un bon moyen d’obtenir son attention et sa coopération.

Enfin, pratiquer une activité avec son chien, toujours dans la bonne humeur et sans coercition, que ce soit de la randonnée, de l’agility, du fly-ball ou encore de l’obé-rythmée, permettra de renforcer votre lien et d’améliorer l’écoute de votre chien, tout en lui offrant une dépense physique, adaptée à ses besoins, qui l’aidera à être calme à la maison.

Laisser un commentaire